Passionnément belge Passionnément belge

Passionnément belge

news août 24, 2017 admin

La Belgique est née sous des auspices déconcertants : elle s’est vu confier le rôle d’état tampon entre des puissances qui se sont écharpées au cours des siècles et qui n’ont pas cessé de le faire une fois l’état créé.

Le wallon a une expression qui dit : « C’est toudis li ptit qu’on spotche » (« C’est toujours le petit qu’on écrase »). Ces paroles évoquent bien la mentalité belge, modeste, décalée, fonctionnant souvent en mode mineur et dotée d’un sens de l’auto-dérision qu’affectionnent les Français.

 La Belgique, c’est le pays d’un certain surréalisme et d’une insolence tranquille qui, lors d’un tout récent sondage, nous a amenés collectivement à élire la moule comme animal totem de notre pays.

Le tableau est un pêle-mêle d’éléments modestes qui font notre identité : sans chacun d’eux, il manque quelque chose à une certaine idée de la Belgique.

Passionnmentbelgephoto

La couronne (1) évoque la monarchie constitutionnelle, un mode de gouvernance dont le caractère anachronique n’empêche pas l’attachement d’une grosse partie de la population à la famille royale.

La culture belge ne serait pas ce qu’elle est sans une forme de gastronomie populaire que le monde entier nous envie : les frites, la bière, des friandises comme les cuberdons qui ont marqué l’enfance de tant d’aînés.

Le sablier cassé (2) évoque la dualité belge, tendue entre deux identités improbablement conjointes : l’identité germanique qui caractérise les Flamands, pragmatiques, décidés à construire l’avenir, et l’identité méditerranéenne emprunte d’une certaine nonchalance qui caractérise plus les Wallons, du moins certains.

La Belgique – une et désunie – traduit sa dualité dans le couple animal du lion (3) des Flandres et du coq wallon.

En bonne place, trône la statuette du Manneken Pis (4), petit garçon frondeur dont on ressort l’emblème dès qu’une tuile vient érafler l’intégrité de la Belgique.

Sur la niche du Manneken Pis est épinglé un billet du fameux Concours Reine Elisabeth (5), un concours musical que le monde nous envie et où se distingue l’élite mondiale de l’univers de la musique.

Dans la même niche, figurent les enseignes du Morgen (6) et de la Libre Belgique (7), les quotidiens emblématiques de la presse francophone et de la presse flamande.

La poire (8) renvoie à l’expression « couper la poire en 2 », symbole du « compromis à la Belge » qui amène constamment nos politiciens à prendre des décisions en demi-teinte qui ne froissent et n’arrangent vraiment personne.

Une plaque émaillée portant le chiffre nonante (9) – notre prononciation du chiffre que les Français prononcent quatre-vingt-dix. Ce belgicisme amuse beaucoup les Français.

Une bouteille de la bière Bertinchamps (10) issue d’une authentique brasserie traditionnelle.

A l’arrière plan, un chien goguenard d’une race indéfinie, un zinneke (11), comme on dit à Bruxelles, qui symbolise l’origine métissée de la Belgique et spécialement de Bruxelles, une capitale qui accueille tant de nationalités différentes.

Devant le zinneke, trône un verre de Péquet (12), un genièvre belge spécialement prisé des Liégeois, ainsi qu’un cuberdon (13), une friandise traditionnelle au cœur moelleux fabriquée à base de fruits rouges.

Dans la niche suivante, figure un pavé bruxellois (14), une de ces pierres taillées dont sont encore faites beaucoup de rues de Bruxelles, de Belgique et de villes du Nord de la France.

Le pavé est surmonté d’un sablon (15), une pâtisserie en chocolat, création de la Maison Wittamer, située dans le quartier du Sablon.

A l’arrière plan de cette niche est épinglée la partition du Plat Pays (16), une chanson de Jacques Belge qui a fait le tour du monde.

En arrière-plan, figure le verre (17) dans lequel tout consommateur de bière qui se respecte doit consommer son breuvage. Au pied du verre, on voit la fraise de Wepion (18), la seule fraise qui peut prétendre à la saveur de la vraie fraise authentique.

Dans cette niche est également épinglé un morceau de l’affiche du film C’est arrive près de chez vous (19), un film de potaches qui a remporté un succès fou et a contribué à sceller la réputation du cinéma belge, cinéma d’auteur réaliste ou surréaliste qui fait toujours l’événement au Festival de Cannes.

Un mouchoir en dentelle de Bruges (20) dépasse d’une boîte au pied de laquelle se trouve un fuseau (21), l’outil avec lequel on réalise les travaux de dentelle.

La liste n’est pas exhaustive mais tous ces objets – les frites (22), en particulier – contribuent à définir l’identité belge.

 

admin